Paul Meyer
Biographie


Depuis ses débuts fulgurants, en remportant les prestigieux concours de l’Eurovison et Young Concert Artist à New-York en 1982 à l’âge de 17 ans, Paul Meyer n’a cessé de surprendre.

Considéré dès son plus jeune âge comme un instrumentiste exceptionnel, son parcours est jalonné des plus belles rencontres musicales : Benny Goodman, Isaac Stern, Rostropovitch, Jean-Pierre Rampal, Martha Argerich, Yuri Bashmet, Gidon Kremer, Yo-Yo Ma, Emmanuel Ax partenaires avec lesquels il a joué dans les salles de concerts les plus réputées au monde.

Toujours à la recherche de sensations musicales extrêmes, il s’oriente très vite vers la direction d’orchestre, tout en développant son jeu qui lui confère une place unique comme clarinettiste reconnu dans le monde entier.

Après avoir créé l’orchestre de chambre d’Alsace, il est de plus en plus sollicité pour diriger des orchestres. Ainsi, pendant plusieurs saisons, il se perfectionne à la direction d’orchestre auprès du grand pédagogue anglais John Carewe – professeur de Simon Rattle – et profite des conseils de grands chefs tels que Marek Janowski, Emmanuel Krivine ou encore Myung-Whun Chung.

Chef associé de l’Orchestre Philharmonique de Seoul de 2006 à 2010 sur l’invitation de Myung-Whun Chung, Paul Meyer a dirigé plus de trente programmes symphoniques pendant cette période et créé, en collaboration avec le Directeur Musical, une Académie d’Orchestre ayant pour but de préparer les jeunes musiciens à la discipline orchestrale.

En 2009, il est nommé Chef principal de l’Orchestre Kosei de Tokyo, phalange avec laquelle il explore le répertoire contemporain en concerts à Tokyo (Tokyo Opera City), et en tournée au Japon et à l’étranger.

Très vite, la reconnaissance de son travail, basé sur une compréhension et une expérience de la pratique orchestrale, lui ouvre les portes de la direction des plus grands orchestres symphoniques et de chambre en Europe, Asie et Amérique du Sud tels que : Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre Philharmonique de Nice, Brussels Philharmonic, Royal Flemish Philharmonic, Symfonieorkest Vlaanderen , Hamburger Sinfoniker, Staatskapelle Weimar, Tonkünstler Niederösterreich, Bilbao Orkestra Sinfonika, Sinfonia Varsovia, Prague Philharmonic, Belgrade Philharmonic, Zürcher Kammerorchester, Orchestre de Chambre de Lausanne, Copenhagen Philharmonic Orchestra, Danish Symphony Orchestra, Russian National Orchestra, Tokyo Metropolitan, Tokyo Philharmonic Orchestra, China Philharmonic Orchestra, Shanghai Philharmonic Orchestra, China Philharmonic Orchestra, Taipeh Symphonic Orchestra, Royal Oman Symphony Orchestra, Sydney Omega Ensemble, Orquesta Filarmonica de Bogota, Orquesta Sinfonica de Sao Paulo.

Sa rencontre avec Pierre Boulez et Luciano Berio - ce dernier lui dédia sa pièce pour clarinette Alternatim - fut déterminante dans la place qu’il occupe dans le développement du répertoire de son instrument grâce aux créations de concertos écrits pour lui par les compositeurs contemporains tels que Krzysztof Penderecki, Michael Jarrell, Qigang Chen, Luciano Berio, Edith Canat de Chizy ou Thierry Escaich, et qui ont été créées dans les plus grands festivals tels que Salzburg, Vienne ou Amsterdam. Les prochaines créations seront des œuvres de Guillaume Connesson et Eric Montalbetti.

La carrière discographique de Paul Meyer, qui comprend plus de cinquante disques signés chez DGG, Sony, RCA, EMI, Virgin, Alpha et Aeon, a fait l’objet de nombreuses récompenses parmi lesquelles: Fono-Forum, Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, Choc de Classica, Gramophon, Grammy Awards,et autres.

Ses derniers enregistrements comme chef d’orchestre sont le  Cello Abbey avec Nadège Rochat et la Staatskapelle de Weimar et les concertos de Weber joués par lui-même avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne. Est également paru le concerto de Thierry Escaich qui lui est dédié avec l’Orchestre National de l’Opéra de Lyon sous la baguette d’Alexandre Bloch.

Passionné de musique de chambre, il a fondé l’ensemble Les Vents Français et est cofondateur avec Eric Le Sage et Emmanuel Pahud du Festival International de Musique de Salon de Provence.

En 2012, Paul Meyer a été promu au grade de commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.


Mars 2018